L’action coworking du programme Creative Wallonia – concrétisée sous la forme du réseau CoWallonia constitué de huit espaces de coworking et coordonné par l’Agence du Numérique – a fait du chemin depuis son lancement dans le courant de l’année 2012.  Les avantages de ce nouveau mode de travail et de réseautage et ses effets positifs sur l’entrepreneuriat en Wallonie sont de plus en plus (re)connus.

Totalement inconnu en Wallonie il y a encore trois ans, le « mouvement coworking » fait peu à peu son chemin chez nous, et les avantages de ce nouveau mode de travail et de réseautage suscitent de plus en plus l’intérêt des entrepreneurs wallons.

Qu’est-ce qu’un espace de coworking ?

L’action des espaces de coworking repose sur la combinaison de trois piliers : Work, Learn, Connect.

Le premier pilier Work consiste à fournir une infrastructure de travail partagé parfaitement équipée pour un usage professionnel. De façon classique, un espace de coworking se compose d’une zone accueil, d’un openspace silencieux divisé en plusieurs postes de travail nomades (c’est-à-dire non fixes), de salles de réunion et de conférence, de divers espaces visant à favoriser la créativité ou le brainstorming, une cafétéria et des espaces de détente. Des équipements viennent compléter le tableau, comme par exemple des imprimantes/scanners professionnels, un système de vidéoconférence… sans oublier un wifi performant !

Coworking_1

Le deuxième pilier, Learn, prend la forme d’un programme d’animation à vocation formative, informative ou sociale mis sur pied par les espaces de coworking en collaboration avec des partenaires publics et privés. Pour exemple, en Wallonie, ce sont plus de 400 événement qui ont été organisés en 2015 et qui ont permis à plus d’un coworker sur deux d’acquérir de nouvelles compétences sur des thématiques variées telles que les usages numériques, les phases incontournables de la création et du développement d’entreprise, les aspects fiscaux, comptables et juridiques, …

Coworking_2

Enfin, le dernier pilier (et non des moindres !), dénommé Connect, est celui qui constitue l’ADN du mouvement coworking et son essence-même : la création d’une communauté et l’interaction entre les membres de cette communauté. On sait en effet qu’un effet néfaste majeur du travail à domicile (pratiqué par de nombreux indépendants et de plus en plus de télétravailleurs) est l’isolement et que celui-ci entraîne à son tour de nombreuses répercussions négatives: démotivation, perte de contacts sociaux, pas de possibilité d’enrichir son réseau d’affaires, diminution de la productivité, pas de cadre de travail, …

Coworking_3

Depuis Aristote, nous savons que l’être humain est un « animal social » qui a besoin du contact de ses pairs, autant pour son bien-être personnel que pour son développement professionnel! Au sein des espaces de coworking wallons, plus de 80% des coworkers ont développé une interaction constructive avec un autre coworker. Ceci démontre qu’au-delà de la mise à disposition d’une infrastructure de travail, l’objectif des espaces de coworking, de par la mise en place d’un programme d’animation réfléchi, est de permettre aux coworkers d’encore mieux développer leur activité – qu’elle soit naissante ou consolidée – en acquérant de nouvelles compétences, en développant leur réseau d’affaires et en profitant des interactions avec les autres coworkers, qui participent bien souvent au développement de nouvelles collaborations.

Quels sont les retours concrets du coworking ?

Les retours positifs quotidiens des coworkers et les nombreuses collaborations observées « sur le terrain » démontrent le rôle essentiel des espaces CoWallonia dans le soutien à l’entrepreneuriat et à la diffusion des nouvelles pratiques de travail en Wallonie. Depuis 2014, deux enquêtes annuelles de satisfaction ont été menées auprès des coworkers du réseau CoWallonia. La plus récente a été réalisée en septembre 2015 et a enregistré 99 réponses.

Il ressort un grand nombre d’enseignements utiles de cette enquête que nous vous présentons ci-dessous:

Coworking_4

Passons rapidement sur les questions d’âge (en moyenne 39 ans) et de genre (65% d’hommes et 35% de femmes) qui sont des données à valeur uniquement indicative car les espaces de coworking sont ouverts à tous (pour la petite histoire, le plus jeune coworker « enregistré » avait 16 ans et notre « senior coworker » plus de 70 ans).

Au niveau de l’activité professionnelle, la majorité des coworkers sont indépendants à titre principal (61%). La deuxième catégorie professionnelle la plus représentée est celle des salariés des secteurs privé et public (22%), suivie par celle des chefs d’entreprise avec 7%. Les espaces accueillent également un certain nombre de demandeurs d’emploi accompagnés par des couveuses d’entreprise et des étudiants-entrepreneurs. On peut typiquement répartir cette clientèle en trois segments aux besoins spécifiques:

  • Les « jeunes entrepreneurs » à la recherche d’une communauté, d’un support pour les aider à créer/développer une entreprise et la possibilité de développer leurs connaissances;
  • Les « entrepreneurs confirmés » qui cherchent à combler l’isolement induit par plusieurs années de travail à domicile, à développer leur réseau et à se former aux nouveaux usages notamment numériques pour mieux développer leur entreprise;
  • Les « grands comptes » qui  souhaitent organiser des réunions décentralisées, qui cherchent un cadre de travail créatif et dynamique pour une partie de leur personnel, …

Le coworking, mieux que les cinq fruits et légumes par jour!

Coworking_5

Nous avons demandé à nos coworkers d’indiquer dans quelle mesure le coworking pouvait avoir impact positif sur toute une série de caractéristiques essentielles à leur développement personnel et professionnel. Il en ressort que 9 coworkers sur 10 sont plus motivés, 7 sur 10 plus productifs et plus créatifs, 6 coworkers sur 10 ont acquis de nouvelles compétences et un quart d’entre eux a augmenté ses revenus. Sans oublier que 7% ont mentionné avoir procédé à une embauche grâce au coworking. L’esprit d’entreprise est également boosté chez 7 coworkers sur 10. De quoi dire que le coworking agit comme un véritable « cocktail vitaminé » pour entrepreneurs!

Des boosters de collaboration.

Il y a parfois la crainte qu’en venant dans un espace de coworking, l’on soit « forcé » de travailler avec quelqu’un ou de partager sur son travail. Il s’agit bien entendu d’une fausse idée! Chaque personne qui vient dans un espace de coworking s’y retrouve pour travailler sur son propre projet, qu’il soit indépendant ou salarié, dans le respect de la confidentialité de chacun. Là où le coworking intervient, c’est qu’il encourage, notamment de par l’animation qui est mise en place, les interactions entre les professionnels qui s’y côtoient; des liens se créent, une confiance s’installe et de nouvelles collaborations peuvent éclore.

Vous avez déjà entendu parler des « rencontres improbables »? Elles peuvent avoir lieu dans les espaces de cworking qui attirent des utilisateurs aux profils variés : indépendants, salariés, étudiants, entrepreneurs, porteurs de projet, etc. Près de la moitié des coworkers des espaces CoWallonia est issue du secteur des industries créatives et culturelles (ICC), c’est-à-dire les arts visuels, l’édition, l’architecture, le design, la production logicielle, etc. Et chaque profil s’enrichit des savoirs et compétences de l’autre, selon le principe de la « pollinisation croisée ».

Quelques chiffres qui illustrent ces propos : 8 coworkers sur 10 ont b  énéficié de l’aide ou d’une opportunité d’affaires/recommandation professionnelle de la part d’un autre membre, 7 coworkers sur 10 ont collaboré ensemble sur un projet et un tiers d’entre eux ont développé un                    nouveau projet avec un autre coworker. A l’heure du burn out, du bore out et de l’allongement du temps de travail, chacun d’entre eux, peu importe son statut fiscal, cherche à trouver du sens dans ce qu’il fait et du plaisir dans la large partie de sa journée consacrée au travail. Et cela passe de plus en plus par le développement de projets qui nous tiennent à cœur.

 Le coworking, l’espace de travail du futur?

Le coworking a mis longtemps avant d’émerger (enfin) en Belgique. Si de nombreuses études montrent que le coworking est partout en croissance, une étude menée par Deloitte en Suisse va même jusqu’à l’ériger comme l’«espace de travail du futur» et préconise que davantage d’espaces de coworking soient créés afin de répondre à l’évolution des façons de travailler de la population active (main-d’œuvre du futur mobile et non rattachée à un espace de travail en particulier, augmentation du nombre d’indépendants au sein de la population). En Wallonie, c’est précisément l’objet d’une mesure de la Stratégie numérique pour la Wallonie entérinée en décembre dernier par le Gouvernement wallon, qui vise la pérennisation et le développement de nouveaux espaces de coworking sur notre territoire. Une association belge des espaces de coworking, dénommée BeCoworking, vient par ailleurs d’être créée afin de fédérer les forces en la matière et cerise sur le gâteau, la 7ème conférence Coworking Europe, qui réunit chaque année entre 400 et 500 participants, aura lieu cette année chez nous en Belgique (28-30/11/16). Le meilleur conseil à vous donner est de passer la porte d’un espace, chacun d’entre eux offre toujours (au minimum) une journée test gratuite!

Lisa Lombardi

Lisa

Expert Digital Wallonia

Coordinatrice CoWallonia

Co-présidente BeCoworking

Twitter: @lisalombardibe

LinkedIn:      https://www.linkedin.com/in/lisalombardi